Quels talents doit avoir le manager ? Comment motiver ? Quelles sont les perspectives du métier de manager ? Quelles formations au management ? Comment devenir un leader ? Confrontés à la nécessité d’apprendre au rythme du changement, il devient essentiel d’intégrer le digital dans le dispositif de formation et de partage d’expertise des collaborateurs et des managers. Rencontre avec Cécile Dejoux, auteur du MOOC « Du Manager au Leader ».
NDLR (actualisation de l’article, novembre 2019) : inscriptions ouverte pour le nouveau MOOC L’intelligence artificielle pour TOUS !, proposé par Cécile Dejoux. Début des cours le 15 janvier 2020.

Un manager n’a pas forcément vocation à devenir un Leader. Qu’est-ce qui distingue, selon vous, un Manager d’un Leader ?

Le manager coordonne, organise, répartit les moyens, accompagne les initiatives individuelles et collectives. Le leader symbolise un projet, influence, rassemble, propose et fonce. Le leader est attendu pour imaginer de nouvelles opportunités en s’appuyant et en valorisant des communautés et des écosystèmes ouverts.

Un manager peut être un leader et un leader n’est pas nécessairement un manager.

Quelles sont les compétences du manager agile ?

Les compétences d’un manager agile sont avant tout comportementales : savoir faire de la curation, savoir trouver rapidement l’information, savoir se ressourcer en dehors de l’entreprise, savoir changer de cadre ou d’approches, savoir mettre en valeur les autres, savoir influencer etc.  Elles sont nombreuses et très liées au « comment » plutôt qu’au « contenu ».

Comment le management accompagne-t-il la transformation digitale des entreprises ?

Les RH et les managers sont au cœur du succès de la transformation numérique. Leur rôle est triple : transformer leur propre métier, expliquer les enjeux d’une transformation accessible et réussie, accompagner la transformation des métiers des collaborateurs.

Travailler en réseau nécessite également des compétences spécifiques sur la gestion du temps, la maîtrise des informations clés, l’organisation des tâches, la valorisation des experts, l’art de donner du feedback, etc. Ces compétences à la fois techniques et comportementales deviennent de plus en plus stratégiques car elles permettent de gagner en efficacité et en délégation. Elles s’appuient sur la maîtrise d’outils informatiques mais le point sensible est l’évolution très rapide de l’offre liée à ces outils : comment les connaître ? Comment trouver le temps de s’y former ?

On favorise de plus en plus le collectif. Faut-il donc encore des leaders ?

Les leaders sont toujours essentiels mais leur style évolue. On est passé du leadership charismatique au leadership partagé. Il ne s’agit plus seulement d’être suivi et de montrer le chemin mais d’être celui avec qui on veut absolument travailler !

Les nouvelles formes d’organisation agiles qui  utilisent par exemple des méthodes comme la démarche Scrum ou « lean start-up », s’appuient sur des équipes autonomes. Dans ces équipes, il n’y a plus un chef de projet décideur, mais des collaborateurs qui ont des rôles complémentaires pouvant d’ailleurs varier d’une équipe à une autre. Cette nouvelle forme de leadership partagé implique un nouveau rapport à la hiérarchie et valorise l’acte plutôt que le titre. Chacun pourra ainsi progresser, à travers ses missions, ses réalisations, ses apprentissages.

Quels sont les types de leader recherchés aujourd’hui ?

Les entreprises recherchent avant tout des personnes positives, qui ont envie de travailler collaborativement, qui sont forces de proposition et expertes ou passionnées d’un domaine, qui apprennent tout le temps, par tous les moyens, dans et en dehors de l’organisation. Ils sont dans un mode test and learn et non plus learn and do. Un DRH que j’ai interrogé sur cette question m’a fait une réponse qui résume bien l’état d’esprit  actuel dans les entreprises qui sont engagées dans la transformation numérique : « Nous recherchons des leaders disruptifs, qui osent sortir des cadres, qui sont des influenceurs, possèdent des communautés et travaillent collaborativement. Ces profils, nous les protégeons pour qu’ils continuent à innover afin que les process et les contrôles ne les ralentissent pas ».

Vous avez mooké ? Lisez ! Vous avez lu ? Mookez !

Cécile Dejoux est notamment auteur du livre Du manager agile au leader designer (Dunod).

© Dunod Éditeur, décembre 2014

Print Friendly, PDF & Email