Déficience, handicap : les mots qui divisent. Autonomie, accessibilité, inclusion : les mots qui fédèrent…

Accessibilité numérique : tous concernés ! Les situations de handicap naissent majoritairement des parcours de vie, elles évoluent dans un sens ou dans un autre au fil du temps. Le handicap peut être permanent, temporaire ou situationnel (ex. : se faire comprendre dans un environnement très bruyant). 15% de la population mondiale est administrativement reconnue « en situation de handicap », dont environ 12 millions de personnes en France. 85 % des situations de handicap apparaissent au cours de la vie professionnelle : détérioration de la santé à la suite d’un accident ou après l’apparition d’une maladie invalidante d’origine professionnelle ou non. Certes, nous n’avons pas d’impact sur la déficience, mais nous pouvons agir pour rendre l’environnement numérique accessible. Innover, c’est donc concevoir une accessibilité native. L’accessibilité améliore pour tous le confort d’utilisation multi-supports des services numériques, la navigation et les interactions ainsi que la visibilité des services numériques (meilleur référencement).

Enjeu de confiance en la marque. Si la marque fait un effort d’accessibilité, les retombées en termes d’image sont généralement positives, car cela dénote une préoccupation sociale, voire sociétale (RSE).

Enjeu d’innovation. L’accessibilité numérique offre de nouvelles opportunités d’innovation : la synthèse vocale développée par Apple a donné naissance à la commande vocale sur nos smartphones ; l’autocomplétion de Google a été intégrée au moteur de recherche pour proposer des requêtes supplémentaires ou approfondies…

Enjeu de formation pour toutes les parties prenantes. L’accessibilité numérique est un enjeu majeur de développement de compétences en formation initiale et professionnelle pour des services numériques de qualité, donc inclusifs. Chaque métier doit se former : DRH, DSI, équipes web, UX designers, responsables innovation, concepteurs de plates-formes de formation digitales, responsable de référencements de services digitaux, community managers, concepteurs de ressources pédagogiques, concepteurs de supports de communication…

Enjeu de tests utilisateurs. Nul n’est légitime pour présumer des besoins des personnes en situation de handicap ; intégrer des personnes en situation de handicap tout au long de la mise en œuvre des projets et des tests est donc un enjeu majeur.

pictos décrivant différentes situations de handicap

Pour découvrir tous ces enjeux, consultez l’analyse pertinente de Carole D’Andrea dans cet article du blog d’Orsys (27 octobre 2020).

Print Friendly, PDF & Email